Compte rendu du colloque de Rennes

COLLOQUE DE RENNES le 15 octobre 2016 de 14h à 18h

COMPTE RENDU

 

Le colloque en Ophtalmologie s’est déroulé au Centre social Carrefour 18 de Rennes le samedi 15 octobre dernier et ce sont plus de 200 participants qui sont venus écouter les conférences médicales données par nos différents intervenants.

 

Le Professeur Nicolas Leveziel, chef du service Ophtalmologie du CHU de Poitiers, a fait une introduction aux maladies rétiniennes en détaillant les différentes pathologies telles que la Rétinite Pigmentaire, la maladie de Stargardt, la maladie de Best, la DMLA et la myopie pathologique.

Il a ensuite présenté les différentes  approches thérapeutiques comme la thérapie génique, la thérapie cellulaire, les injections dans la DMLA de forme humide et les approches prothétiques comme les implants.

   

 

Madame Routon, orthoptiste et Vice-Présidente de l’Ariba, a détaillé les caractéristiques de la rééducation basse-vision pour les personnes malvoyantes en fonction de leur atteinte clinique : déficience légère, modérée ou sévère.

Elle a rappelé l’intérêt de la réadaptation dans le renforcement de la vision en optimisant les capacités visuelles résiduelles pour le maintien de l’autonomie et l’amélioration de la qualité de vie.

 

Le Docteur Catherine André et le Dr Morgane Bunel de l’Institut Génétique et Développement de Rennes ont présenté leur travail sur les atrophies de la rétine portant sur le chien (notamment le Border Collie) comme un modèle thérapeutique pour les rétinopathies.

 

Mr Stahl, opticien en basse-vision à Rennes, a exposé les différentes solutions qui s’offrent aux patients atteints de maladies de la vue, comme les filtres, les loupes, les systèmes télescopiques (Galilée et Képler) etc.. Le choix de l’équipement peut se faire en collaboration avec l’ophtalmologiste et aussi l’orthoptiste avec lequel il est parfois nécessaire de faire une rééducation avant l’achat de l’équipement.

 

 

Enfin Madame Katja Obri, de la société Allemande Retina Implant, a présenté l’Implant rétinien, en expliquant qu’il s’agit d’une prothèse sous rétinienne qui peut être implantée sous certaines conditions à des patients qui ont totalement perdu la vue ou atteint d’une RP de forme très sévère. Cet implant est une puce de 1500 électrodes qui va permettre au patient implanté de voir des taches lumineuses, des phosphènes et ainsi de pouvoir se déplacer, s’orienter par rapport à la lumière et de percevoir certains contrastes.

Des démarches sont en cours auprès de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie pour le remboursement de cet implant.

Lors de ce colloque, l’association RETINA France  a pu accueillir de nombreux stands :

- AXOS et Zeiss qui ont pu faire tester leur matériel en basse-vision

- l’association française Généspoir des Albinismes,

- Association Faisons Avec Nos Yeux (FANY)

- les Bibliothèques sonores de la ville de Vitré,

- le Centre Angèle Vannier qui assure la prise en charge globale, pédagogique, éducative et thérapeutique des enfants, adolescents et jeunes adultes de 0 à 20 ans déficients visuels d’Ille et Vilaine.